français | Türkçe

connexion

Colloque Pierre Loti

11 mai 2010, 08:30

| Conférence , Ouvert à tous

Colloque "Pierre LOTI, les Orientalistes et la fin du néo-romantisme"

8h30 - 9h00

accueil des participants

Président de séance : Monsieur Alexandre Toumarkine, Secrétaire Scientifique de l’ IFEA

9h00 - 10h30

Professeur Necdet Hacioğlu :

La Turquie vue par Pierre Loti !

En littérature française, Loti et la Turquie sont devenus deux noms inséparables. Plus de sept œuvres littéraires ont été réalisées à l’aide de ceux-ci. La Turquie leur a apporté la beauté, le mystère exotique, et Loti, sa sincérité, son cœur, ses yeux et son esprit. Dans les œuvres de Pierre Loti, quand on dit Turquie, en fait tout se résume à Istanbul. A part Istanbul, Loti a aussi connu successivement Izmir, Bursa et Edirne. La vie que Loti a eu en Turquie peut être analysée en deux étapes. La 1ère, c’est la période 1876-1908 où Loti est écrivain. C’est à cette époque qu’il a écrit tous ses romans et considéré la Turquie comme une seconde patrie. C’est la période qui coïncide avec le règne le sultan Abdulhamid II. La 2nde étape, c’est celle où Loti est diplomate et militaire. C’est la période où Abdulhamid est destitué et où la Turquie se retrouve dans la guerre.

10h45 - 12h00

Professeur Yücel Bulut Istanbul üniversitesi :

"Pierre Loti, Ami des Turcs"

Avec ses romans tels que Aziyadéh et Les femmes imaginaires, il a été un auteur suivi de près par les milieux littéraires turcs. Plus important encore, après les guerres des Balkans, il a été admis comme ’’Ami des Turcs’’ lorsqu’il écrivit des articles politiques à l’encontre de la campagne anti-Ottoman et anti-Turc répandue en Europe. Une association a été fondée en son nom, et celui-ci fut par ailleurs donné à une des rues les plus centrales de l’Istanbul de l’époque.
Ce communiqué tentera d’évaluer la signification que comporte le fait d’admettre Pierre Loti comme ’’Ami des Turcs’’, ainsi que le contenu de ses activités par rapport aux événements et aux œuvres politiques de l’époque.

12h15 - 13h30

Professeur Bige Sükan Yavuz Université d’Ankara :

« Pierre Loti du point de vue des relations turco-françaises de la période de la guerre d’indépendance »

Pierre Loti, l’écrivain français de renommée grand ami des Turcs, a écrit, après sa première œuvre Aziyadeh (1879) portant sur les Turcs, de nombreux romans et histoires. A partir de la guerre des Balkans, Loti est l’auteur de nombreux livres et articles écrits dans le but de défendre la Turquie face aux opinions publiques européennes et françaises. En consolidant cette mission qu’il s’est donnée par ses articles parus dans la presse française, en plus des quatre livres et la brochure qu’il a édités surtout après l’armistice de Moudros du 30 octobre 1918, Loti avait pour principal souci d’éclairer l’opinion publique française qui ne connaissait pas suffisamment les Turcs, ou qui les connaissait mal.

Il est indéniable que l’opinion publique peut influer sur la politique extérieure tout autant que sur la politique intérieure. Par conséquent, il ne faut pas en négliger la portée dans les relations diplomatiques. Néanmoins, on ne peut parler d’opinion publique sur une question dont la population n’est pas informée. Les créateurs d’opinion publique, du fait de leur place de protagoniste dans la société, contribuent à former une opinion en diffusant leurs réflexions et leurs convictions à travers la presse et les moyens de diffusion non individuels. Dans cette perspective, il ne serait pas faux d’évaluer Pierre Loti comme un créateur d’opinion publique qui, à travers ses articles et ses livres, a profondément influencé les Français en faveur de la Turquie, alors que ceux-ci ne la connaissaient pas ou étaient en proie à des préjugés, de par la propagande grecque et arménienne.

13h30 - 13h45

Clôture du colloque : Alexandre Toumarkine

recherche


MOODLE TICE E-OKUL web-mail