français | Türkçe

connexion

Contes enchantés

28 mai 2011, 19:30

| Concert , Ouvert à tous

Récital de chant et poésie

Si vous souhaitez une invitation, veuillez cliquer ici.

Contes Enchantés

Chimène Seymen, Soprano

Orçun Orçunsel, Pianiste

Mehmet Gürhan, comédien

Programme

- Le Loup et L’Agneau

- Le Corbeau et le Renard

- La Cigale et la Fourmi

- La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf

- Le Savetier et le Financier

- La Chauve-souris et les deux Belettes

- Ma Mère L’Oye

- Chansons du Monsieur Bleu

- Fido, fido

- L’Eléphant du Jardin des Plantes

- Grammaire

- La Souris d’Angleterre

Chimène Seymen :

Musicologue et soprano, née à Izmir -Turquie, elle reçoit ses premières leçons de musique de son père, joueur de saz. Des cours de piano l’ont familiarisée dès l’âge de neuf ans avec la musique occidentale et l’ont amenée à continuer ses études de musique en France. Elle a bénéficié de l’enseignement vocal de Noëlle Barker (Royal Academy), Laura Sarti (Guildhall School of Music and Drama), et Rachel Yakar (CNSMP).

La découverte de la musique baroque fut l’un des moments forts de ses études de musicologie.
Ses rencontres avec René Jacobs à l’Operastudio de Vlaanderen, Gérard Lesne à la session professionnelle de la Fondation de l’Abbaye de Royaumont ont confirmé sa passion pour la musique baroque. Le style déclamatoire du chant et l’humanisme qui émane des textes
poétiques de cette époque, l’attachent désormais à ce répertoire.

Elle a travaillé avec les chefs d’orchestres Philippe Herreweghe, Rene Jacobs, Gustave Leonhardt, Jean Claude Malgoire, les ensembles Capriccio Stravagante, Giardino Armonico.
Invitée de nombreux festivals de Musique Baroque en France, Italie, Suisse et Belgique, Chimène Seymen obtient un grand succès dans les festivals internationaux de musiques d’Istanbul et d’Izmir en Turquie.

Ses recherches musicologiques et vocales et son intérêt pour l’histoire des civilisations méditerranéennes trouvent leur expression dans la réalisation de ses projets. En 2005, elle initie le projet « Musiques des Cours Ottomane et Européennes au XVIIème siècle » , au Festival International de Musique d’Istanbul en collaboration avec l’Institut Français.

L’enregistrement de CD « La Sérénissime et la Sublime Porte » reçoit cinq étoiles dès sa sortie, en 2006, par le magazine international de musique Baroque, Goldberg Magazine.

En 2008, elle crée le spectacle « Müsennâ » Fêtes et divertissements à Istanbul au XVIIeme siècle, aux Festivals de musique d’Izmir et d’Istanbul, en collaboration avec les Institut Français.
Pendant La saison de la Turquie en France, le spectacle Müsennâ reçoit un accueil très chaleureux dans de nombreuses villes, dont Paris au Théâtre des Bouffes du Nord. Les éloges de la presse française (Le Monde, Le Figaro, Les Echos...) couronnent ce succès. Lors de la
soirée de clôture de la Saison de la Turquie, à l’Opéra Royal de Versailles, en présence du premier ministre turc Erdogan ainsi que de nombreux ministres des deux pays, ce spectacle, qui réunit sur scène les arts et les musiques ottomane et européennes, a reçu une « standing ovation ».

Pour l’ensemble de ses projets de dialogue culturel, et son rôle de passeur entre deux pays, Chimene Seymen à reçu l’insigne de Chevalier dans l’Ordre des Arts et Lettres.

http://chimene.seymen.free.fr

Orçun Orçunsel :

Né à Istanbul, en 1985, il commence à étudier le piano à 4 ans, au Conservatoire national de l’Université d’Istanbul, durant deux ans. En 1994, il rentre au Conservatoire de l’Université des Beaux-Arts Mimar Sinan (MSGÜ) et en sautant deux fois de classe, il est diplômé, en 2004, de la classe de Zeynep Yamantürk.
En plus de ses travaux avec les compositeurs Ali Darmar et le professeur Ayşegül Sarıca, il participe aux ateliers du pianiste et pédagogue Stephen Kovacevich, de Thomas Yee et de Hanry Faures, attirant l’attention des artistes.

Il obtient le prix de l’incitation au 1er Concours international de piano Ferdi Statzer-Lilly Statzer, le second prix au 7ème Concours international de piano des jeunes musiciens de l’Université de Trakya, et le troisième prix au 1er Concours international du piano Beşparmak, organisé à Chypre.
Il attire tout particulièrement l’attention par son approche aux œuvres de Bach. Par ailleurs, l’artiste adapte au piano l’œuvre de Maurice Ravel, “La Valse-Poème chorégraphique”, recevant l’éloge d’artistes éminents du monde, tels que İdil Biret, Karl-Heinz Kammerling, Stephen Kovacevic.
L’artiste donne des récitals, et joue en tant que pianiste principalement dans l’orchestre philharmonique Borusan, ainsi que dans les orchestres Cemal Reşit Rey Senfoni, Filarmonia İstanbul, Sinema Senfoni, Şişli Senfoni. En 2007, il travaille avec Karl-Heinz Kammerling à l’Académie estivale de Salzbourg, grâce à une bourse accordée par la Fondation des Anciens du Lycée autrichien.

En dehors du piano, Orçunsel fait également des travaux de composition : De 8 ans à 18 ans, il se perfectionne et compose 4 symphonies, 2 opéras intitulés ’’L’orage’’ et ’’Le jeu imaginaire’’, 8 œuvres pour quartet à cordes, 6 sonates pour piano, 3 sonates pour violon, plus d’une centaine d’œuvres de musique de chambre et pour instruments en solo, ainsi que 6 œuvres, dont un requiem, pour grands orchestres, solistes et chœurs. Il fait actuellement des compositions et des arrangements pour de nombreux concerts dans le monde, et compose des musiques de films à court métrage.

Après avoir reçu son diplôme, il commence un programme de DEA et suit des cours de chef d’orchestre auprès du professeur Gürer Aykal au Conservatoire national de MSGÜ. En 2007, avec l’Orchestre symphonique Dokuz Eylül d’Izmir, il dirige le concerto pour deux violons de Bach, le concerto pour clarinette de Mozart, le concerto Fagot de Vivaldi, et le concerto pour hautbois de Marcelle. Il est le chef assistant de la musicale de Leyla ile Mecnun de Yalçın Tura, mise en scène au Théâtre Muhsin Ertuğrul de la ville d’Istanbul, et dirige plusieurs représentations. En 2011, il est invité par l’Orchestre national symphonique d’Antalya et dirige l’orchestre au concert de la semaine des jeunes chefs.

Devenu assistant du chef de l’orchestre symphonique national de la Jeunesse en 2008, Orçunsel est actuellement chef permanent et directeur artistique générale de l’Orchestre Notre Dame de Sion.

Mehmet Gürhan

Après avoir terminé le Conservatoire municipal d’Istanbul, il a étudié le théâtre supérieur à l’Université Mimar Sinan.
A partir de 1975, il a travaillé aux Théâtres de la ville d’Istanbul et joué dans de nombreuses pièces.

Doubleur de voix, acteur de cinéma et de télévision, il a également joué dans des films publicitaires.

Il enseigne l’utilisation de la voix et de la respiration, la diction, la phonétique, l’art théâtral et le parler aux candidats speakers – présentateurs de l’établissement éducatif Dialog Anlatım İletişim A.Ş., ainsi qu’à des élèves de cours de formation individuels, institutionnels ou privés.

Il a reçu plusieurs prix dont ceux du Meilleur acteur comique masculin (Prix Afife Jale ) pour son rôle dans la pièces “Ceza kanunu” de İ.Ahmet Refik Sekizinci , Meilleur acteur dramatique masculin ( Prix Muhsin Ertuğrul et Prix Afife Jale) pour son rôle dans la pièces “Maskeliler” de Ilan Hastor

recherche


MOODLE TICE E-OKUL web-mail