français | Türkçe

connexion

ORIENTAL Liszt

2 mai 2019, 19:30

| Concert , Musique classique , Ouvert à tous

FESTIVAL LISZTOMANIAS D’ISTANBUL

Le Lycée Notre-Dame de Sion organise une série d’évènements musicaux et culturels pour célébrer Franz Liszt, artiste visionnaire et immense phénomène de la musique romantique.

Cette initiative est née de la collaboration du Lycée Notre-Dame de Sion avec le Festival des Lisztomanias de Châteauroux (France) qui, pour sa 17ème édition en octobre 2018, avait pour thème "L’Orient de Liszt".


ORIENTAL Liszt - Spectacle musical
Un voyage vers « l’Orient de Liszt »

Nathanaël Gouin, piano
Ihab Radwan, oud et chant
Astrig Siranossian, Violoncelle et chant
Nidhal Jaoua, qanun

Conception : Nicolas Dufetel
Diection artistique : Jean-Yves Clément

Programme :
- Franz Liszt : Rhapsodie « roumaine » (piano, oud, violoncelle et qanun)
- Komitas : Mélodie populaire arménienne de l’Empire ottoman (violoncelle et chant)
- Franz Liszt : Grande paraphrase de la Marche de J. Donizetti pour sa Majesté le Sultan Abdul Medjid-Khan (piano)
- Sayed Darwish (1892-1923) : Albi - chant égyptien (oud et chant)
- Franz Liszt : Consolation n° 3 - piano (oud et violoncelle)
- Franz Liszt : Rhapsodie hongroise n° 3 (piano, violoncelle, oud et qanun)
- Ihab Radwan (1969- ) : Tenderness (piano, violoncelle, oud et qanun)
- Béla Bartók : Danses roumaines (piano, violoncelle, oud et qanun)
- Franz Liszt : Danse sacrée et duo final d’Aida de Verdi (piano)
- Franz Liszt : Capriccio alla Turca sur des Motifs de Beethoven (Marche
turque et Choeur des derviches tourneurs) (piano, violoncelle, oud et qanun)

Programme sans entracte.

Spectacle créé au festival Lisztomanias de Châteauroux le 24 octobre 2018.

Ihab Radwan, oud, chant et percussions

Ihab Radwan a étudié la musique classique au Conservatoire du Caire dès l’âge de cinq ans. Après une brillante carrière musicale en Egypte, il s’installe en France. Soliste et compositeur, il travaille avec Michel Godard, Ricardo Ribeiro, Natasa Mirkovic, Jarrod Cagwin, Guillemette Laurens, Toine Thys, Monica Passos, Helsinki Baroque Orchestra, Orchestre de chambre de Paris et beaucoup d’autres artistes inspirants à travers le monde. Il a collaboré avec Hugues de Courson, comme directeur artistique et oudiste dans le projet Mozart l’Egyptien, CD vendu à 3 millions d’exemplaires dans le monde entier. Ihab Radwan a également composé la musique originale du film Love’s Improvisations, qui a reçu le Prix du meilleur film / Meilleur acteur au London Film Festival et le Prix de la meilleure bande originale au Dubai International Film Festival. Ihab Radwan a travaillé dans des projets de métissage musical, comme le jazz oriental avec Herbie Hancock lors de son passage en Egypte, et le batteur de jazz égyptien Yehia Khalil. Il collabore pendant plusieurs années avec le célèbre compositeur égyptien Fathy Salama, et il a fait partie du projet Egypt avec ce compositeur, pour le chanteur Youssou N’Dour. Ce disque a obtenu le Grammy Award pour le meilleur album world music. Ihab Radwan organise et donne des master classes autour du Oud, de la musique orientale, de l’improvisation dans la musique arabe et les gammes non tempérées contenant les 1/4 de ton et 1/9 de ton.

Nathanaël Gouin, piano

Nathanaël Gouin figure parmi les jeunes pianistes les plus prometteurs de sa génération. Soliste et chambriste recherché, il se produit en Europe, en Asie, ou encore aux États-Unis. Il est invité à donner des concerts dans des salles prestigieuses telles que la grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris, la Cité de la Musique, le palais des Beaux-Arts de Bruxelles ou encore la salle Rameau à Lyon, ainsi que des festivals tels que la Roque d’Anthéron et les Folles Journées. Il collabore avec de nombreux ensembles parmi lesquels le Philharmonique de Liège, l’ensemble Les Siècles, Le New Japan Philharmonic, l’ONDIF, le Brussels Philharmonic, le Sinfonia Varsovia, ou encore le Choeur de Radio France. La musique de chambre est très présente dans sa vie musicale, aux côtés d’Augustin Dumay, Gary Hoffman, Jean Claude Pennetier, Michel Dalberto, José Van Dam, ou encore Raphael Severe. Nathanaël Gouin commence l’étude du piano et du violon à l’âge de trois ans. Formé au Conservatoire de Toulouse et de Paris, à la Juillard School de New York, mais également aux Hochschule für Musik de Freiburg et de Munich ainsi qu’à l’Académie Musicale de Villecroze, il fut artiste en résidence à la Chapelle Musicale Reine Elizabeth de Belgique auprès de Maria Joao Pires, qui le présente ainsi au public dans le cadre du projet Partitura, concept qui allie différentes générations de musiciens dans le partage de la scène. Il a également reçu les conseils de grands musiciens tels que Louis Lortie, Avedis Kouyoumdian, Jean Claude Pennetier ou encore Dimitri Bashkirov. Nathanaël Gouin a également fondé un duo Piano Violon avec Guillaume Chilemme. Lauréat de nombreux concours internationaux, tel que le Concours « Johannes Brahms » à Pörtschach - Autriche - (1er prix), le concours de duos de Suède (1er prix), ou encore le Concours de musique de chambre de Lyon, il est de plus lauréat de la fondation d’entreprise Banque Populaire et de la Fondation Meyer, et résident à la Fondation Singer Polignac au sein du Quatuor Brahma.

Astrig Siranossian, violoncelle

Premier Prix et plusieurs fois Prix Spécial du concours international K. Penderecki, Astrig Siranossian se produit en soliste avec de grands orchestres. Invitée régulièrement par Daniel Barenboim, ses partenaires de musique de chambre ne sont pas moins que Simon Rattle, Antonio Pappano, Yo-Yo Ma, Sol Gabetta, Bertrand Chamayou ou Daniel Ottensamer. Les plus grandes scènes ont déjà accueilli la jeune musicienne : Philharmonie de Paris, Musikverein de Vienne, KKL Luzerne, Casino de Bâle, Opéra de Dijon, Flagey Bruxelles, Théâtre Colon Buenos Aires et Kennedy Center Washington. En 2016, elle prend la direction artistique des Musicades Romanesques, festival de la ville de Romans qui met en miroir la musique avec les arts mais aussi la gastronomie. En tant que membre de « l’Ensemble Boulez » qui réunit les partenaires les plus prestigieux de Daniel Barenboim, Astrig est violoncelle solo de l’orchestre « West-Estern Divan Orchestra ». Elle apparait sur TF1, France 2 ainsi que les ondes de radios musicales à travers l’Europe et les Etats-Unis. Astrig Siranossian a débuté la musique à l’âge de trois ans. Admise cinq ans plus tard au CNR de Lyon, elle poursuit ses études au CNSM de Lyon, obtenant à dix-huit ans son diplôme d’études supérieures avec les félicitations du jury. C’est en Suisse, au Conservatoire supérieur de Bâle, qu’elle achève sa formation dans la classe d’Ivan Monighetti, réussissant avec les plus hautes distinctions son master concert et sonö master soliste. Astrig joue un violoncelle Ruggieri de 1676, généreusement prêté par la Fondation Boubo Music de Binningen.

Nidhal Jaoua, qanun

Nidhal Jaoua commence ses études musicales à l’âge de sept ans. À onze ans, il s’inscrit au Conservatoire national de Tunis. En 2005, il obtient son premier diplôme de musique arabe, puis son diplôme instrumental. Il est influencé alors par la musique turque et les nouvelles techniques de qanun en Turquie. En s’inscrivant à l’Institut supérieur de musique de Tunis, Nidhal découvre le monde du jazz. Il débute ensuite sa carrière instrumentale avec des métissages musicaux et des fusions dans le genre « world music ». Il joue dans plusieurs projets musicaux de différents styles et accompagne des chanteurs tels Rachid Gholam, Ghalia Ben Ali, Wael Jassar, Françoise Atlan, Moussa Youssouf, Ishtar Alabina, Zied Gharsa et d’autres. Il participe à quelques master classes de jazz, notamment au Centre culturel méditerranéen du Baron d’Erlanger (Tunis) ainsi qu’à Couleurs jazz avec Fawzi Chekili. Il suit en 2009 des stages en compagnie des grands noms du qanun turc tels Muslum Karaduman, et deux des plus célèbres joueurs du qanun du monde : Halil Karaduman et Gokçel Baktagir. En décembre 2009, il commence ses tournées mondiales avec des groupes de fusion et de world music et affirme une ouverture musicale dans plusieurs styles (oriental, maghrébin, turque, jazz, funk, latino, reggae, rock , métal, twarab comorien, musique soufie, musique sépharade, flamenco …). Il participe à des émissions télévisées en direct sur la première chaîne tunisienne pendant cinq ans. En 2010, il part poursuivre ses études musicologiques à l’Université de Paris-Sorbonne où il obtient son Master de recherche. Actuellement professeur d’éducation musicale à Paris, il est membre co-fondateur du groupe Jazz Oil (groupe instrumental de jazz groove tunisien). Il est présent également dans plusieurs groupes de fusion et de world music en tant que soliste interprète et compositeur comme Nawather, Haydar Hamdi, Bab El West et N3rdistan.

A propos du Festival Lisztomanias de Châteauroux (France)

Depuis 2002, le festival des Lisztomanias de Châteauroux, sous la direction artistique de Jean-Yves Clément, fait vivre le projet de Franz Liszt lui-même : créer un festival à Châteauroux, avec la complicité active de George Sand. Pianiste virtuose et interprète planétaire, compositeur de génie multiforme, chef d’orchestre à l’attitude révolutionnaire, enseignant de légende, écrivain et penseur, Franz Liszt est le grand phénomène de la musique romantique par son envergure et sa puissance visionnaire qui traversent le siècle. Unique en France et en Europe, le festival des Lisztomanias rassemble le public chaque année fin octobre autour d’un programme de très grande qualité.

recherche


MOODLE Réception des parents TICE E-OKUL web-mail